Comment se présente la technologie spatiale chinoise ?

La nouvelle station spatiale chinoise possède un bras de dix mètres de long qui pourrait devenir une arme. Le module central de la future station technologies spatiales chinoises Tiangong est équipé d’un puissant bras robotique, et les responsables militaires américains tirent la sonnette d’alarme quant à la possibilité de l’utiliser pour modifier d’autres vaisseaux spatiaux. Découvrez toute l’actualité sur la technologie spatiale chinoise sur Découverte Chine.

 

Bras robotiques géants de la Chine

technologie spatiale chinois

James Dickinson, le commandant du commandement spatial américain, a averti le Congrès le mois dernier que les bras robotiques de ce type, comme celui attaché au vaisseau spatial chinois Shijian-17, pourraient avoir des objectifs néfastes comme l’attaque de satellites, selon le South China Morning Post. Un satellite chinois doté d’un bras robotique pourrait être utilisé dans un futur système pour saisir d’autres satellites.

Des responsables chinois ont déclaré que l’armée américaine critiquait injustement ce qui est devenu une technologie spatiale chinoise assez courante. Après tout, la Station spatiale internationale dispose également d’un bras robotique, qui peut s’étendre jusqu’à 17 mètres et est utilisé pour la construction et les réparations et non pour le combat. Depuis des années, et la NASA a lancé pour la première fois un vaisseau spatial avec un bras robotique dans les années 1990.

Les responsables chinois affirment que le bras robotique de la nouvelle technologie spatiale chinoise sera utilisé pour s’accrocher aux vaisseaux spatiaux en approche afin de les aider à se joindre, et que d’autres vaisseaux spatiaux dotés de bras robotiques sont conçus pour cibler et retirer les déchets dangereux en orbite autour de la Terre.

Voici notre guide sur le premier séjour en Chine nos 3 conseils ici sur ce lien.

Une sortie dans l’espace aide à équiper le bras robotique de la station spatiale

L’un des deux astronautes de l’excursion est vu à l’extérieur de la station spatiale chinoise, avec une partie du bras robotique du laboratoire en arrière-plan. Les astronautes Wang Yaping et Zhai Zhigang sont sortis de la technologie spatiale chinoise pour une excursion de plus de six heures afin de préparer le bras robotique du laboratoire orbital pour les opérations.

Les astronautes ont entamé depuis plus de trois semaines une expédition de six mois sur la station spatiale chinoise. La mission Shenzhou 13 battra le record du plus long vol spatial humain chinois, qui était de trois mois pour la mission Shenzhou 12 qui se sont terminés en septembre.

technologie spatiale chinois

Zhai et Wang ont enfilé leur combinaison spatiale Feitian de fabrication chinoise pour la sortie de dimanche et ont procédé à la décompression du système de ventilation du module central de la technologie spatiale chinoise. Les Chinois sont vraiment compétents dans le domaine de la technologie, comme la voiture électrique en Chine qui est une véritable révolution.

Le plan de la sortie dans l’espace prévoyait l’installation d’un adaptateur reliant les deux bras robotiques de la station spatiale, donnant à l’appendice une plus grande portée pour les travaux futurs de capture de modules et d’engins spatiaux et leur déplacement dans différentes parties du complexe en expansion.

Les astronautes ont également installé un dispositif de suspension sur le bras robotique et ont testé des mouvements typiques en dehors de la cabine. L’agence a précisé que Zhai et Wang ont également vérifié leur capacité à travailler avec le bras robotique et la sécurité des équipements de soutien nécessaires aux sorties dans l’espace.

technologie spatiale chinois

Selon l’agence de presse chinoise Xinhua, les segments long et court étant reliés, le bras a une longueur de plus de 14,5 mètres. La connexion permettra au bras robotique de se raccorder, d’une part, à une fixation du module central Tianhe et, d’autre part, au module de laboratoire Wentian dont le lancement de la technologie spatiale chinois est prévu l’année prochaine.

Le bras combiné aura une portée suffisante pour couvrir les trois modules principaux de la station spatiale afin d’effectuer des inspections et d’autres travaux, comme le transfert d’instruments scientifiques, selon Gao Sheng, ingénieur responsable du bras mécanique pour l’Académie chinoise des technologies spatiales. C’est Mengtian qui est le 3e module de la technologie spatiale chinois.

La mission Shenzhou 13 est le deuxième vol d’équipage à visiter la station spatiale chinoise. La mission Shenzhou 12 a été lancée en juin et est revenue sur Terre en septembre. Les astronautes de ce vol ont été les premiers à effectuer une sortie dans l’espace en dehors du nouvel avant-poste orbital de la Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories